Produits de SARI - Méthodes

Les résultats marquants de SARI sont de deux points de vue :

 

 


 

Les résultats scientifiques fournissent trois types de méthodes :

 

Méthodes globales de diagnostic

Deux types de méthodes ont été développés, celles relatives aux pertes de contrôle dues au tracé (virages, profils) par temps sec ou par temps de pluie, et celles relatives à un manque de visibilité qui ne fournit toute l’anticipation nécessaire à l’évitement d’un obstacle.

Les outils et méthodes développés sont les suivants :

 

 

 

 

 

Systèmes d’analyse du risque local

Ces méthodes vont ainsi mettre en évidence des zones plus risquées que le reste de l’itinéraire. Pour distinguer celles qui méritent véritablement une intervention de la part du gestionnaire, d’autres outils ont été développés, il s’agit de systèmes d’analyse du risque. Ces systèmes permettent d’observer quels risques prennent les usagers sur ces zones : des vitesses trop élevées, des positionnements sur la voie non adaptés, et combien prennent ces risques. Il est ainsi possible d’établir une probabilité de défaillance de la zone.
Contrairement aux méthodes de diagnostic qui établissent un niveau de risque pour une utilisation « moyenne » des infrastructures, ces dernières prennent en compte la spécificité locale (tous usagers dans tous les contextes) et des caractéristiques non intégrées dans la démarche précédente forcément plus globale (signalisation, paysage..).

Les outils et méthodes développés sont les suivants :

 

 

 

Alertes spécifiques, circonstanciées et individualisées


Concernant les alertes fournies aux usagers en fonction de leur conduite, il s’agit de :

 

 

 

 

Peu de projets ont ainsi abordé l’ensemble des aspects de hiérarchisation et  d’évaluation des risques pour proposer des alternatives à l’aménagement de routes par de la signalisation dynamique.